Des pluies diluviennes ont fait au moins neuf morts et plusieurs blessés dans la nuit de mardi à mercredi en provoquant l'effondrement de plusieurs maisons dans la capitale nigérienne Niamey, a annoncé le secrétaire général de la région de Niamey, M. Zourkaleyni Maiga.

Ces fortes précipitations, qui sont tombées de manière continue pendant plusieurs heures sur l'ensemble du territoire de la capitale et ses environs, ont occasionné d'importants dégâts matériels, a-t-il précisé.

M. Zourkaleyni Maiga a décrit le spectacle de désolation qu'il a constaté mercredi en sillonnant tous les quartiers de la capitale en compagnie du président du conseil de ville de Niamey et des cinq maires d'arrondissements : des maisons éventrées, des marchés dévastés, des écoles inondées, des voies impraticables, des champs engloutis par les eaux.

Chaque année, pendant la saison des pluies, la ville de Niamey est victime d'inondations, faute de système adéquat d'évacuation des eaux.

En 2016, les inondations provoquées par les pluies torrentielles au Niger ont fait une cinquantaine de morts et plus de 145.000 Nigériens se sont retrouvés sans abri. Plus de 55.000 petits ruminants ont également été tués et une centaine de puits maraîchers ainsi que des milliers d'hectares de terres cultivées ont été englouties.

 

China.org